Valeurs et engagements

 

Biovalie 2025

L'ambition de Vinovalie pour les mois et années à venir réside en trois points :
→ Réinventer l’écologie de demain dans le respect de nos terroirs, de nos vignes et des hommes
 Réinventer la philosophie sociale : toutes les tribus de Vinovalie (vignerons et salariés) travaillent en harmonie et efficacité au service du vin
Poursuivre la création de valeur sur notre territoire : nous avons reçu des générations précédentes un patrimoine et nous nous devons de le préserver, de l’améliorer afin que nos enfants soient fiers de leur héritage.
__________

La Biodiversité
 

Ecologie de la plante

Soucieux de préserver et valoriser le patrimoine culturel de notre région, Vinovalie a créé son conservatoire des cépages originaires du Sud-Ouest. 

Deux hectares seront consacrés à la plantation de vignes issues de 37 cépages différents, dont la moitié sont encore méconnus et non-inscrits au catalogue. Un micro-chai de vinification sera adossé au conservatoire, afin de créer des micro-cuvées de chaque cépage et de pouvoir les déguster. Il s'agit d'un travail réalisé en collaboration avec Olivier Yobregat, de l’Institut Français de la Vigne et du Vin, et inspiré par le gaillacois Robert Plageoles, qui vous permettra de découvrir les caractéristiques de ces cépages oubliés et – pourquoi pas – d’en réintroduire quelques-uns en production dans nos vignobles, sur les années à venir. 

Le conservatoire recense également plus d’une centaine de génotypes différents de vigne sauvage chers à Robert Plageoles, appelés lambrusques, en provenance de nombreuses localisations du Sud-Ouest de la France. Cette réalisation, unique en son genre, abritera notamment des spécimens issus de la Forêt de Grésigne, très riche en biodiversité.

L’Ecologie de la plante

 

L'écologie de la plante

Notre démarche Agri-confiance nous fait tendre vers le 0 résidu. Protéger et entretenir notre terroir par des pratiques culturales et techniques respectueuses de l’environnement est un engagement ancré dans la Politique Qualité depuis de nombreuses années. 

De nombreuses initiatives ont été mises en place pour accompagner les vignerons dans cette démarche de réduction de l’usage des produits phytosanitaires tout en maintenant la qualité de notre production. En 2016, 100% des surfaces de Vinovalie en Appellation d’Origine Contrôlée, ont été conduites dans une démarche Agri Confiance basée sur le référentiel de l’Agriculture raisonnée. Vinovalie met en place un vaste plan d’expériences afin de tester de multiples solutions (biocontrôle, nouvelles pratiques, nouveaux types de traitements, nouveaux matériels…). Cette approche multifactorielle va même jusqu’à tester de nouveaux itinéraires de cultures pour garantir zéro résidu de pesticides dans nos vins.

L’œnologie

 

L'oenologie

 

Vinovalie a travaillé sur la maîtrise fine de ses procédés de vinification pour pouvoir proposer aujourd’hui une gamme de vins sans sulfites ajoutés : Aux Origines et Sans Culottes

Le bien-être au travail

 

Naio technologie

Notre époque nous pousse à réfléchir à la robotisation des tâches ingrates, répétitives, et pénibles. La taille des vignes, le désherbage manuel constituent des opérations répétitives et pénibles qui sont à l’origine de nombreux traumatismes. Ces tâches sont pourtant essentielles dans la conduite du vignoble. Malheureusement, le côté fastidieux et répétitif conduit souvent à des difficultés de recrutements et ne suscite pas de vocation sur les générations nouvelles. Pourtant, c’est sur ce métier de jardinier de la plante que se joue l’essentiel de la qualité des vins. Les nouvelles technologies, les considérables progrès réalisés dans les outils d’analyse et de gestion de l’information nous ouvrent un espace de progrès vertigineux. 

Vinovalie coopère dans plusieurs programmes de recherche et développement autour de la robotisation de la taille, le désherbage mécanique sous le rang, ou la pulvérisation confinée par exemple.

La valorisation de nos métiers

 

La valorisation de nos métiers

Trop longtemps, le métier de vigneron n’a été qu’affaire de transmission patrimoniale. L’investissement capitalistique que représente l’achat de terres de vignes et de matériel est un frein à l’accès au métier. Vinovalie a pour vocation de faciliter l’installation et la volonté d’entreprendre des nouvelles générations. David Girard, Vice-président de Vinovalie est le pilote de cette commission Jeunes. Nous offrons un dispositif complet intitulé « Devenir Vigneron » qui offre un encadrement tout au long du processus d’installation – de l’expertise du projet d’installation, à l’accompagnement au financement du projet jusqu’au conseil technique et de gestion les premières années. 

Vinovalie est convaincu que le métier de vigneron est moderne, attaché à son territoire et attractif pour les générations futures. Nous avons fait la preuve que notre modèle pouvait répondre aux besoins des consommateurs jeunes pour qui le vin est un instant « plaisir » mais aussi des plus traditionnalistes férus de vin de terroirs typiques, et défenseurs de nos cépages autochtones. 

Dans le cadre de ce dispositif, Vinovalie a mis en place des partenariats avec les réseaux de formations de la région pour faire face à la pénurie de main d’œuvre qualifiée, pérenniser les emplois de la filière viticole et adapter les salariés à l’évolution des métiers.

La transparence de nos pratiques

 

La transparence de nos pratiques

Depuis le conservatoire des cépages, implanté au pied de nos nouvelles installations aux portes du Tarn jusqu’à l’itinéraire savamment orchestré à l’intérieur des salles du bâtiment, le visiteur sera transporté dans l’univers de Vinovalie. Symbole de cet engagement, le parti pris architectural du bâtiment a été pensé pour ne faire qu’un avec les vignes. Habillée de miroirs, la façade permet à la vigne de pénétrer le bâtiment jusqu’à le faire disparaître. Le symbole de notre engagement de transparence, de la vigne à la bouteille. 

Au travers de ces nombreux projets d’investissement, Vinovalie souhaite intensifier la création de produits oenotouristiques. Thématiques, valorisants pour nos vignobles afin que nos visiteurs puissent s’approprier notre univers.

L’amélioration du bilan carbone

 

L’amélioration du bilan Carbone

Très concrètement, nous nous sommes donnés l’objectif, par exemple, de réduire la consommation d’eau de 3500 m3. Autre exemple, nous comptons diviser par 2 notre consommation de papier. Sur notre nouveau siège social, nous investissons sur des moteurs électriques aux normes IE4. Notre nouveau siège social répond à la norme HQE Haute Qualité Environnementale. Ceux sont quelques-uns des engagements de Vinovalie pour l’amélioration du bilan carbone sur l’ensemble de notre activité. Ce projet participatif inclut l’ensemble des vignerons et des salariés, tous incités à compléter une boîte à idées sur cet objectif. Notre ambition avouée trouvera son aboutissement dans une des certifications qualité comme la démarche RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale).

 
Nos certifications

Vinovalie est certifiée par un organisme indépendant agréé sur les normes :
→ HVE 3 : Haute Valeur Environnementale niveau 3
→ ISO 22000 : 2005 - IFS - BRC
→ BIO : Règlement d’exécution (UE) N° 203/2012 du 08 Mars 2012
→ Certiphyto : activité de conseil indépendant à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques sous l’agrément MP02743
→ NF V01-007 : 2004

Le Groupe est engagé dans une démarche environnementale en évoluant vers le référentiel HVE3, ainsi qu'une démarche Food Défense en suivant le Guide Food défense de l’ARNOR et une démarche Développement Durable en suivant une action collective RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) animée par COOP de France. Et vers la certification IFS et BRC pour son nouveau site de conditionnement et logistique de Saint-Sulpice.

Enfin, chacune de nos orientations RSE a été déclinée en conditions de succès, pour que la responsabilité sociétale de Vinovalie puisse être résumée comme suit :
...Créer plus de bonheur avec moins de ressources
Plus de contact client avec moins d'énergie
Plus de packaging avec moins de matière
Plus de communication avec moins de support matériel
Plus de raisin avec moins de produits phytosanitaires
Plus de chaleur / fraîcheur avec moins d'énergie
Plus de bonheur pour moins d'argent (la qualité « globale » accessible).