Le paradoxe de Casimir Ferrer, c’est qu’il dit merci, toujours merci. Alors qu’il devrait en recevoir pour toutes les actions solidaires qu’il mène ici ou là. Et d’abord avec son association Mille Étoiles pour l’Enfance, qu’il a fondée avant de céder la présidence à Claude Rey.Lors du concert de Técou le 30 juillet, où jouaient douze musiciens de blues, pour majorité américains, mais aussi allemand, italien et français, il a longuement remercié le promoteur de l’événement, Arnaud Carayon, le financeur Vinovalie, les musiciens bien sûr, tous bénévoles, comme les employés et coopérateurs qui…

N'hésitez plus, partagez !