Les vendanges 2016 s’annoncent très différentes selon les appellations.

Du côté de Fronton, le millésime a été plutôt arrosé jusqu’à fin juillet et les récentes chaleurs ont permis à la maturité d’avancer et d’atteindre son délai normal début septembre.

Pour Gaillac, les vendanges seront plus tardives que l’année dernière. Cela est dû à un printemps pluvieux et froid et à un début d’été également assez frais retardant ainsi la véraison et donc la maturité. D’un point de vue quantitatif, la récolte s’annonce de très belle facture. L’état sanitaire est pour l’instant très bon malgré une forte pression mildiou et un début d’été pluvieux. Qualitativement on peut s’attendre à un très bon millésime car les sols ne sont pas en manque d’eau et que l’amplitude de température jour/nuit est optimale pour l’accumulation de composés qualitatifs dans les baies de raisins.

Enfin pour Cahors, le millésime 2016 est marqué par des conditions climatiques exceptionnelles avec plusieurs épisodes de grêles dès le mois d’avril sur les plateaux, du gel en vallées et une floraison difficile, où pluies et températures basses ont entrainé de la coulure. Les faibles précipitations enregistrées depuis le mois de juin (environ 10 mm) continuent de stresser le vignoble et engendrent un net retard de maturité. Les vendanges ne devraient pas débuter avant la fin septembre pour les secteurs précoces. La pression phytosanitaire élevée au printemps a été très bien maîtrisée par les vignerons. Les rendements de ce millésime seront relativement bas, nos estimations annoncent une perte de 40% du volume sur le vignoble lotois.

N'hésitez plus, partagez !