A la suite des vendanges, en plein hiver, les vignes se reposent, mais les vignerons de Vinovalie eux s’activent pour préparer le terrain de la prochaine récolte. La taille de la vigne est une étape clé, elle est le point de départ d’une longue série de tâches qui amènera nos vignerons à construire la réussite de notre future récolte. 

leçon de taille

LE RÔLE DE LA TAILLE

Première opération après les vendanges, la taille se fait en hiver lors du repos végétatif, dès que les feuilles sont tombées et que la sève est redescendue, jusqu’au moment du débourrement (c’est le moment de l’année où les bourgeons commencent à se développer), soit une durée d’environ cinq mois. Ainsi, du mois de novembre, quand les feuilles sont tombées, au mois de mars, avant la reprise de l’activité du végétal, nos vignerons s’activent dans les vignes. C’est l’heure de la taille ! C’est une étape cruciale, d’une importance majeure pour partir du bon pied.

Naturellement la vigne est désordonnée (c’est une liane), ses vrilles s’accrochant à tout ce qui est à proximité. Il suffit d’observer une vigne à l’état sauvage, ou même une treille que l’on n’a pas canalisé assez tôt pour s’en convaincre. Une vigne non taillée produira de nombreux raisins, mais petits et acides, donc inintéressant pour la production de vin de qualité. Laisser une vigne sans la tailler provoquerait aussi une irrégularité trop importante dans le volume de récolte. Il faut donc tailler pour conserver le potentiel qualitatif et assurer la pérennité de la vigne.

Ainsi, la taille va permettre de maîtriser l’allongement, le vieillissement de la souche, de gérer le nombre de grappes et de répartir les grappes de manière harmonieuse afin de faciliter sa culture.

Maîtriser l’allongement de la souche et le vieillissement de la souche.

Le premier rôle de la taille est d’assurer la meilleure circulation possible de la sève vers les bourgeons fructifères. Il importe donc que la sève soit distribuée à tous les bourgeons de façon égale, car elle génère la vigueur nécessaire à leur croissance. Mais l’excès de sève gêne la fertilité. C’est donc en équilibrant vigueur et fertilité qu’on atteindra la qualité idéale.

Veuillez à l’équilibre de la silhouette de la vigne.

La taille va permettre de gérer le nombre de grappes et de répartir les grappes de manière harmonieuse afin de faciliter sa culture. Le but est d’éviter l’entassement du feuillage, de maximiser la capture des rayons lumineux par une surface foliaire optimale, et de favoriser ensuite l’aération des grappes.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE TAILLE

Il existe de nombreux styles de taille en France et dans le monde. Les trois principales dans le Sud-Ouest, utilisées par les vignerons de Vinovalie sont la taille en gobelet, la taille en cordon de Royat, et la taille en Guyot.

La taille en gobelet

taille en gobelet

Avant les vignes n’étaient pas palissé, elles étaient donc mené taille en gobelet bas. La vigne faisait ainsi plein de rameaux, mais plus petit, ainsi ils ne retombaient pas sur le sol. La taille en gobelet bas est en perte de vitesse, car elle n’est pas mécanisable.

3 à 5 bras (branche) principales terminés par un courson de 3 ou 4 (Bourgeons ou aussi appelé yeux).

La taille en cordon Royat

taille en cordon de royat

La taille en cordon de Royat se rapproche du principe de la taille en gobelet palissé. Deux écoles s’affronte sur le sujet, pour savoir laquelle de ces deux taille permet le meilleur trajet de sève et ainsi une meilleur alimentation de la vigne.  La taille cordon et gobelet palissé est une taille qui permet de maîtrisé la vigueur de la vigne, un peu moins productive que la taille en guyot.

1 ou 2 bras horizontaux ayant chacun 3 ou 4 coursons à 2 yeux.

La taille en Guyot

taille en guyot

La taille guyot est une taille plus productive, car on ne garde que des bourgeons fructifères. C’est une taille très pratique car on peut choisir de produire beaucoup ou peu en fonction de la longueur de la baguette qu’on laisse et donc du nombre de bourgeons.

C’est une taille mixte sur une charpente courte. 1 ou 2 lattes plus un ou 2 courson à 2 yeux.

La taille TRP

La Taille rase de précision est un système de taille mécanique créer par les viticulteurs italiens. Il permet de ne plus palisser la vignes, mais de la mécaniser. C’est un système de taille réservé au IGP, car il a un but de productivité.

Chez Vinovalie, nous avons une centaine d’ha en TRP.

AVANT DE S’INTÉRESSER AU GOUT ON PEUT SE POSER LA QUESTION DE POURQUOI CHAQUE RÉGION SEMBLE PRIVILÉGIER TEL MODE DE TAILLE ?

En quoi la connaissance de la taille de la vigne peut-elle être intéressante ? Peut-on en dégustation à l’aveugle et dire si un vin provient d’une taille en Guyot, en gobelet ou en cordon de Royat ?

Si vous avez une très bonne connaissance des régions viticoles, vous pourrez annoncer qu’un Minervois est certainement en gobelet, un Bergerac en Guyot double, un Beaujolais en gobelet ou cordon de Royat. Mais cette connaissance ne sera pas gustative, elle sera visuelle.

Si en goûtant on ne peut pas vraiment reconnaître le type de taille, on va par contre pouvoir comprendre si le rendement était faible ou pas. Si on prend un vin qui a un rendement de 120 hl/ ha, le vin sera plus vif, moins coloré, moins alcoolisé. Si vous gouttez un vin liquoreux, vous pouvez conclure que le rendement a été faible, même chose pour un vin rouge très alcoolisé et très coloré. Pour un vin rosé ou un vin blanc très sec, nous avons besoin d’un rendement plus élevé, car nous recherchons la fraîcheur. Il faudra donc qu’à la taille nous laissons plus de bourgeons sur le cep.

N'hésitez plus, partagez !