L’hiver marque le début du cycle du travail de la vigne. Après la taille, la première opération après les vendanges, vient le liage. On vous explique tout.

Le rôle de la taille

L’hiver marque le début du cycle du travail de la vigne. De la taille dépendra le bon développement végétatif de la plante et des raisins. Acte fondateur des travaux de la vigne, la taille va permettre de maitriser l’allongement, le vieillissement de la souche, de gérer le nombre de grappes et de répartir les grappes de manière harmonieuse afin de faciliter sa culture.

 

Le liage

Après la taille, les baguettes, sarments porteurs des bourgeons de l’année, sont liées manuellement par les vignerons de Vinovalie. Ce travail s’étale sur environ 3 semaines. Il consiste à attacher les baguettes au fil porteur, de façon à accompagner la croissance de la vigne, dans le plan de palissage ou vertical au rang.

Dans le passé, le liage appelé aussi « l’attache », s’effectuait grâce à des brins de joncs humidifiés que le vigneron nouait autour des bois. Le jonc est aujourd’hui remplacé par de la ficelle lié autour des bois à l’aide d’une pince à lier ou d’une attacheuse électrique. Le but du liage est de mettre en forme la vigne en dirigeant la végétation et veiller à son maintien, afin de faciliter son développement, favoriser la répartition des raisins, ainsi que les travaux ultérieurs.

 

N'hésitez plus, partagez !